Un été à Bordeaux

Un été à Bordeaux

Un été à Bordeaux

Cet été 2020, Bordeaux s’anime de multiples projets culturels, sportifs, éducatifs, solidaires… En raison du contexte sanitaire, beaucoup de Bordelais opteront pour des vacances locales ; c’est pourquoi la Ville déploie un plan d’actions hors normes pour permettre à tous ses habitants de se divertir, d’apprendre et de (re)découvrir leur ville. « L’été à Bordeaux 2020 » affiche un programme généreux et inédit de divertissements et de découvertes pour la plupart gratuites et accessibles au plus grand nombre. Des dispositifs particuliers seront également mis en place pour accompagner les plus vulnérables.

 

La culture hors les murs

Pendant la crise sanitaire, la Ville de Bordeaux a fait du maintien de l’accès à la culture pour tous l’une de ses priorités, avec le plan « Gardons le lien avec la culture ». La programmation sera poursuivie et amplifiée durant toute la période estivale, avec plus de 80 propositions artistiques et culturelles réparties sur l’ensemble des 8 quartiers.

L’ensemble des établissements culturels municipaux ouvriront leurs portes gratuitement tout l’été.

- Des festivals de musique :
• Relâche / « Soul tram » et « Siestes musicales » : DJ sets dans les tramways et « siestes musicales » dans différents lieux ;
• Bordeaux Open Air / « Marchés en musique » : Mise en musique ponctuelle et impromptue des marchés de la ville ;
• L’Orangeade : Caravane musicale dans la ville ;
• Banzaï Lab : DJ sets et animations (playlists participatives, bingo dansant, spectacles petites jauges…) ;
• Bordeaux Rock : Projections de documentaires musicaux (en collaboration avec l’Utopia et le FIFIB).

- Des impromptus théâtraux dans l’espace public

- Des balades patrimoniales décalées :
• Balades Urbaines : Une trentaine de propositions de parcours essentiellement hors centre-ville, du 2 juin au 12 juillet ;
• L’alternative urbaine : Des balades mélangeant les interventions de leurs éclaireurs et des interventions surprises des comédiens ;
• Pétronille : Des visites consacrées au patrimoine et à la biodiversité.

- Un été visuel et cinéphile :

• Festival Les Tropicales : Retour fin août avec des projections en plein-air ;
• Association Föhn : Exposition d’œuvres d’art dans des vitrines ;
• Opéra National de Bordeaux : Expositions « Plus que parfaits : métamorphoses des corps en scène » ;
• Musical Écran : Projections en plein-air dans la cour Mably ;
• Trafic / « Musique & Ciné plein-air » : Cycle de cinéma en plein-air et de ciné-concerts sur la Dalle du Pertuis, de mi-juin à mi-août.

- Un été littéraire :
• Les bibliothèques rouvriront progressivement et proposeront un cycle de lectures en plein-air.
• Lettres du monde : Du 1er juillet au 4 septembre, le public est convié pour écouter, dans des lieux insolites, des extraits d’œuvres d’écrivains étrangers lus par des comédiens bordelais.

- Des projets au long cours :
• « L’été au Parc Rivière » : Théâtre de rue, concerts, danse, spectacles jeune public, ateliers participatifs, activités sportives, jeux, débats et convivialité sont au programme.
• Exposition sur les grilles du Jardin Public : 6 artistes bordelais ont photographié leur confinement.
• Les impromptus d’été de l’OHB : L’Orchestre d’Harmonie de Bordeaux propose une trentaine de concerts gratuits de ses musiciens en formation réduite.

Un été sportif

Pour permettre à ses habitants de retrouver les bienfaits du sport en toute sécurité, la Ville de Bordeaux organise la reprise des activités physiques dans le respect des consignes sanitaires fixées par le ministère des Sports.

- Activités nautiques et piscines :
• Plage du Lac : baignade surveillée de 12h à 20h du 1er juin au 30 septembre, sur réservation ;
• Piscines : ouverture de la piscine Stéhélin depuis le 2 juin, piscines Judaïque Jean Boiteux, Tissot et Grand-Parc à partir du 15 juin, sur réservation.

- Équipements sportifs et terrestres :
• Pratique en club : L’athlétisme, le tennis et le golf ont déjà repris depuis le mois de mai.
• Pratique individuelle et autonome : Les sites extérieurs sport pour tous (Stade Stéhélin, Charles Martin et Chauffour, Parc Lescure, Plaine des Sports Colette Besson) proposeront des créneaux d’ouverture estivaux afin de favoriser leur mise à disposition au plus grand nombre. Les skate-parks, city stades et aires de renforcement musculaire rouvriront le 22 juin.
• Quai des sports (25 juillet - 23 août)


Un cadre de vie amélioré

- « Sortez vos tables » : La mairie mettra à disposition des tables et des chaises et sécurisera l’accès aux rues afin d’organiser des moments de partage entre voisins.
- Quartiers jardinés : Des installations d’espaces potagers sont en cours à la Benauge, Carle Vernet, aux Aubiers, à Claveau et Saint-Michel. Au moins un nouveau projet sera mis en place cet été dans chacun des quartiers Politique de la Ville.
- Plan de propreté urbaine : 20 vacataires supplémentaires sont recrutés pour garantir la propreté de la ville tout l’été ; le lavage-balayage des sites prioritaires est maintenu au moins deux fois par semaine.
- Renforcement de la présence policière en prévention : opérations sur des spots de deal et lutte contre les rodéos, 2 binômes de médiateurs supplémentaires et renforcement de la présence de la Police municipale pour le Quai des sports, médiation nocturne dans l’espace public… Le maire de Bordeaux a également interpelé l’État sur les cambriolages dans certains quartiers.

« Un air de Bordeaux », des vacances près de chez nous

À pied ou à vélo, l’Office de Tourisme repense son offre pour séduire les Bordelais et les inviter à porter un regard neuf sur leur ville.
- Visites : Monuments incontournables (la Flèche Saint-Michel avant sa fermeture pour travaux en novembre, le Grand Théâtre et sa traditionnelle exposition estivale du 4 juillet au 6 septembre…), cap sur les Bassins à Flots pour découvrir la Cité du Vin, le Musée de la Mer Marine et les Bassins de Lumières (inclus dans le Bordeaux Métropole City Pass), châteaux de la métropole…
- Grand air : La métropole est dotée du premier GR® métropolitain de France (160 km de chemins balisés traversant 17 communes). 291 km de pistes cyclables et voies vertes traversent Bordeaux, sans oublier les parcs et jardins (parc des Angéliques, parc Palmer, Majolan, Ermitage, Cypressat…).

Un été pour apprendre

- Ouverture des écoles : Pour permettre aux élèves des zones prioritaires de conjuguer rattrapage scolaire et détente, des enseignants volontaires pourront accueillir les écoliers les matins des 15 premiers jours de juillet et des 15 derniers d’août. Une médiation auprès des familles des décrocheurs sera déployée, ainsi que du prêt de matériel et du tutorat si besoin.
- Colonies apprenantes : 300 enfants (6-15 ans) seront accueillis dans des centres labellisés.
- Ouverture d’un centre de loisirs par quartier et mise en place de projets pédagogiques ludiques sur les thèmes de la culture, du sport, du développement durable et de la vulgarisation scientifique. Dans les quartiers prioritaires, les places seront augmentées pour ne refuser aucune inscription. 15 médiateurs de quartier permettront de conserver le lien avec les familles et le dialogue autour des questions éducatives.

Et aussi un été solidaire

- Pour les seniors :
• Poursuite du plan canicule activé pendant le confinement et appels via la Plateforme autonomie seniors ;
• Portage de repas à domicile sur demande ;
• Reprise de la restauration collective et redémarrage progressif des animations (animations « à distance » maintenues) dans les résidences ;
• Assouplissement progressif des procédures de visites dans les Ehpad.

- Dans les quartiers prioritaires :

• Mise à disposition de wifi public à très haut débit gratuit dès le 1er juillet (1 borne au Grand-Parc, 1 à la Benauge et 2 aux Aubiers ; d’autres secteurs sont à l’étude) ;
• Don de matériel numérique reconditionné à 200 familles ;
• Subvention de la connexion : La Ville travaille pour permettre un accès à très bas coût voire gratuit aux familles dotées de matériel (partenariat avec Emmaüs Connect) ;
• Réouverture de SÉSAME ;
• Déploiement de l’application TINKIET pour lutter contre la fracture numérique en facilitant l’accès et l’utilisation de services numériques « essentiels » à destination des personnes actuellement éloignées des usages et outils numériques ;
• Jobs saisonniers agriculture-viticulture pour les 17-25 ans ;
• Allocation de bourses pour les jeunes de 18 à 25 ans en contrepartie de leurs actions en faveur de leur quartier (500 € pour financer BAFA et permis de conduire en contrepartie de 88 h d’animation pour les jeunes ; 300 € pour financer des loisirs en contrepartie de 60 h d’aides aux personnes vulnérables).

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :