Un projet présidentiel

Le jeudi 17 mars est une date importante : c’est l’annonce du programme présidentielle d’Emmanuel Macron. Un programme bâti sur la bienveillance, l’équilibre et l’audace, qui propose aux Françaises et aux Français 4 pactes : européen, productif, entre les générations et républicain. Des engagements qui visent à renforcer l’indépendance de la France et à unir plus fortement la société.

Pour que la France demeure une nation indépendante au gré des crises que nous vivons, Emmanuel Macron souhaite une consolidation de la défense européenne, une augmentation du nombre de réservistes mais aussi un nouveau pacte entre l’armée et la Nation.

En vérité, l’indépendance du pays ne passe pas uniquement par le renforcement de nos forces armées. Elle passe par notre indépendance alimentaire, productive mais aussi énergétique. Pour cela, le candidat souhaite mettre en place une loi d’orientation et d’avenir agricole mais aussi intensifier au niveau européen le plan protéines. Nous continuerons bien entendu à investir dans les secteurs d’avenir et d’innovation. Sur le plan énergétique, la transition passe par la rénovation thermique des bâtiments, l’accès aux véhicules propres à l’ensemble de nos concitoyens, mais aussi la mise en place d’une stratégie industrielle 100% française.

Pour une société plus unie, nous souhaitons faire de l’égalité femmes-hommes, la grande cause de ce quinquennat. Pour cela, mise en place d’un pôle juridictionnel spécialisé dans les violences conjugales, généralisation du système de plainte en ligne et hors du commissariat et instauration d’un droit à la garde jusqu’à 12 ans pour les familles monoparentales. Cette cause est pour nous essentielle.  

 

L’école est bien entendu au cœur de notre programme. Pour les enfants, 30 minutes de sport quotidiennes seront généralisées et l’apprentissage des mathématiques sera renforcé. La lutte contre le harcèlement sera intensifiée et les inégalités seront combattues à la source. Une école plus inclusive est essentielle pour l’épanouissement de nos enfants. Pour les professeurs, Emmanuel Macron souhaite une revalorisation de leur salaire avec de nouvelles missions.

Parce que le bien-être d’une société passe par l’épanouissement des jeunes mais aussi de nos ainés, nous souhaitons mettre en place un minimum de 1100 euros pour les retraites et repousser progressivement l’âge de départ à 65 ans, avec des possibilité d’un départ anticipé (avec retraite complète) en fonction de la pénibilité. Le travail de toute une vie doit être reconnu et récompensé. Notre souhait est aussi de lutter contre le chômage des séniors et faciliter leur réintégration dans le monde du travail pour leur deuxième carrière.

Concernant notre système de santé qui a été mis à rude épreuve lors de ces deux dernières années, nous souhaitons assumer un renfort massif dans les déserts médicaux, faire un choc de simplification à l’hôpital, améliorer l’accès aux soins d’urgence mais aussi aider les médecins pour leur permettre de prendre plus de patients.

La mise en place d’un pacte républicain est essentielle à nos yeux. Cela passe par une maitrise de notre immigration. Pour cela, protection des frontières européennes communes, meilleur accueil, refonte du droit d’asile pour réduire les délais, respect de nos lois et meilleure intégration sont au centre de la politique qui sera la nôtre en matière d’immigration.

Enfin, la simplification de l’État est primordiale. La déconcentration des services publics et la coopération entre les différents échelons territoriaux vont dans ce sens. Nous créerons un conseiller territorial qui siègera à la région et au département pour plus de proximité et d’efficacité.

Ce projet ne sera pas financé par une augmentation des impôts qui continueront au contraire de baisser. Il ne le sera pas non plus par une augmentation de la dette.

Ce projet est celui d’Emmanuel Macron, il est le seul qui revêt un caractère réaliste et ambitieux, un caractère présidentiel.