Une saison culturelle réussie qui en appelle d’autres

Une saison culturelle réussie qui en appelle d’autres

Une saison culturelle réussie qui en appelle d’autres

Durant 2 mois la Liberté a posé ses valises à Bordeaux. Elle y a été célébrée, questionnée, magnifiée avec des artistes de tous horizons. Ce thème fort a permis de confronter et conjuguer les points de vue.

La saison culturelle 2019 a été marquée par la montée en puissance du nombre de créations mettant en lumière les forces culturelles du territoire.

A travers des idées audacieuses, le patrimoine bordelais a été revisité. Je pense ici à la réouverture du Temple des Chartrons avec l’exposition de l’artiste espagnol Gonzalo Borondo, et des anciennes archives municipales par le collectif Yes We Camp. Ces idées ont trouvé leur public puisque 30 000 personnes se sont déplacées pour l’exposition Merci de Gonzalo Borondo et l’Hôtel Ragueneau a lui accueilli plus de 25 000 personnes. Vous aurez l’occasion de profiter encore quelques jours du magnifique travail de l’artiste espagnol puisque le temple sera ouvert les week-ends jusqu’au 22 septembre pour les journées européennes du patrimoine.

Autre particularité de cette saison culturelle, l’espace public est devenu espace de création pour les artistes. Le spectacle chorégraphique Horizon de Raphaëlle Boitel qui mêla vertige et équilibre sur les toits du Grand-Théâtre illustre cette volonté.

Cette réussite fut possible grâce au concours de nombreux partenaires notamment la fondation Gandur et la Cité de la Bande Dessinée pour l’exposition du Capc « Histoire de l’art cherche personnages… » ou encore le Musée du Louvre pour l’exposition « La passion de la Liberté. Des Lumières au romantisme ».

C’est aussi une mise en lumière pour les forces culturelles du territoire. Des collaborations inédites ont vu le jour entre les opérateurs culturels bordelais tel que Chahuts, la Manufacture CDCN, l’Opéra de Bordeaux, Alimentation Générale avec le Jardin Botanique…

Avec ses 600 000 visiteurs en 2019, la saison culturelle est plus qu’un événement, c’est un véritable laboratoire culturel, un outil de développement et d’innovation.

 Cet insaisissable esprit de Liberté continuera à guider Bordeaux quelques jours avec de nombreuses prolongations organisées pour les expositions phares de la saison. La conclusion sera orchestrée par Bartabas artiste indomptable et imprévisible, qui, 35 ans après sa création sur la place des Quinconces, présentera la dernière et ultime création du théâtre équestre ZINGARO.

Nous souhaitons pérenniser à l’avenir les saisons culturelles et j’ai le plaisir de vous annoncer dès aujourd’hui que nous referons une saison culturelle en 2021 portant sur les thématiques de l’hospitalité, si chères à notre territoire, avec un regard ouvert sur l’extérieur qui correspond parfaitement à notre histoire et à nos valeurs.

En effet, après avoir exploré le tracé de la ligne à grande vitesse en 2017, avec les paysages ferroviaires, dessinant une verticale du territoire du nord au sud, exploré la façade Atlantique et créé une ligne horizontale plein ouest en 2019, voguant librement entre l’estuaire et l’océan, Bienvenue Bordeaux 2021 du 25 juin au 25 août 2021, esquissera une saison culturelle estivale, en forme d’invitation au voyage vers le cœur du territoire, à l’est, au creux des vignes et de la terre, en immersion dans cette « art de vivre bordelais » ouvert au monde.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
%d blogueurs aiment cette page :